Réseaux sociaux business en Belgique, le pourquoi et le comment

On connaît le vieil adage: ce qui compte n’est pas ce que vous savez, mais bien­ qui vous connaissez. De là l’importance d’un bon réseau. Avec la spécialisation des métiers, même les professionnels qui disposent d’un réseau personnel riche ne peuvent plus se passer de ces nouveaux outils de réseaux en ligne. Ils leur permettent d’accroître leur cercle de connaissances et d’optimiser leurs relations d’affaires.

Les réseaux sociaux belges
En Belgique, la pratique du “social networking” ne fait que commencer, mais un grand nombre d’entrepreneurs s’y sont déjà mis. Il y a bien sûr les incontournables comme Ecademy ou Linkedin, mais il y a aussi des initiatives plus locales, tels que le business social network­ Join2Grow de Fotis Belgique ou le réseau pour jeunes­ Netlog.

Six degrés de séparation
Les sites web de “réseau social” de sont basés sur l’idée des six degrés de séparation. Cette théorie évoque la possibilité que toute personne sur le globe peut être reliée à n’importe quelle autre au travers d’une chaîne de relations individuelles comprenant au plus cinq autres maillons. Au niveau mondial, des centaines de millions de personnes visitent les sites de réseau social chaque mois, et un grand nombre d’entre eux quotidiennement. Ceci suggère que les réseaux sociaux ne représentent un simple engouement éphémère, mais bel et bien une activité sociale en train de se tailler une place permanente dans la structure de l’Internet mondial.

Les sites de réseau social
Le numéro un des sites de social networking est MySpace, qui a attiré près de 114 millions de visiteurs, rien qu’en juin 2007. Ceci représente une croissance de 72% par rapport à l’année passée. Son grand rival, Facebook, a même noté une croissance encore plus importante, de 270%, avec 52 millions de visiteurs en juin. Bebo (croissance de 172% et 18 million visiteurs) est le numéro six. Ce site est particulièrement fort en Europe, avec environ 63 % de ses visiteurs de ce continent.

Tous les adolescents sur les réseaux sociaux
Aujourd’hui, la quasi totalité des adolescents américains (96% !) font usage d’un ou de plusieurs réseaux sociaux, tel que Facebook ou MySpace. 71% des jeunes se logue au moins une fois par mois sur un de ces réseaux virtuel.

Modèle pour la création d’une nouvelle communauté virtuelle
Vous désirez mettre en place votre plateforme collaborative? Une nouvelle communauté participative? Un réseau de citoyens? Voici un petit modèle pour vous aider dans votre préparation.

(Source: Bobex newsletter)

join2grow.gif

Blog d’entreprise: votre business blog ou corporate blog?

Le­ blog d’entreprise­ (ou business blog, blog-pro ou weblog professionnel) est devenu un outil­ assez populaire, surtout­ depuis la­ parution­ du célèbre livre­ ‘Naked Conversations: how blogs are changing the way businesses talk with customers’. Même si beaucoup d’entreprises disposent déjà aujourd’hui d’un site web, le blog d’entreprise permet une communication moins officielle, plus directe­ et­ plus réactive avec les clients­ et autres ‘stakeholders’ (collaborateurs, fournisseurs, l’Etat, etc.).

Les déclinaisons du blog d’entreprise sont multiples. Généralement, on fait la distinction entre le­ corporate blog (le blog d’une entreprises) et le­ business blog (le blog d’affaires sur la vie des entreprises). Il faut aussi faire la différence entre les blogs internes et externes. Le blog externe, ouvert à tous, peut broder autour des thèmes de prédilection de l’entreprise. Des employés d’IBM ont ainsi consacré­ plusieurs blogs à thèmes. Le­ blog peut ainsi parler de la vie de l’entreprise, de ses nouveaux produits, et invitez les internautes à réagir.

Aujourd’hui les stratégies de marketing ne sont plus définies par de grands penseurs et autres gurus du marketing, mais par de simples blogueurs. Pour un contact très proche, les entreprises misent en effet sur le blog. On est loin de campagnes de marketing de masse, car le blog permet­ de dialoger en direct avec son client ou son consommateur.

Un blog par son aspect de ‘discussion’ facilite les échanges entre ses intervenants. L’interaction passe dans les deux sens en tablant sur une meilleure centralisation de l’information. Ce que ne savent pas faire les sites web classiques ou l’e-mail. Les personnes aiment raconter et partager leur expérience. Elles adorent entendre les histoires des autres qui partagent leurs découvertes, leurs joies comme leurs déceptions. Et l’expérience commerciale n’y échappe pas. Si vos clients ne parlent pas encore de votre entreprise sur le web. Rassurez-vous cela viendra. De plus, le pouvoir de recommandation de la blogosphère est incontournable pour toute entreprise au même titre que les autres canaux de communication traditionnels.

Outre les blogs personnels de quelques entrepreneurs pionniers, tels que­ le Français Loic Lemeur­ ou l’Américain­ Jonathan Schwartz, patron de Sun Microsystems, les blogs officiels­ des entreprises et des ces employés s’imposent peu à peu comme un outil de marketing, de communication et même de­ gestion,­ y compris dans les PME.

Les collaborateurs d’IBM­ ont développés plusieurs blogs qui offrent des conseils et des témoignages autour du monde informatique. Il y a aussi les blogs qui visent à capter les envies et idées des utilisateurs. C’est le but de plusieurs blogs lancés par Nokia et qui traitent des technologies nouvelles. Et puis il y a les blogs non officiels, comme­ celui de Apple,­ le TUAW (The Unoffical Appele Weblog).

Tous les blogs d’entreprise ne sont pas accessibles aux surfeurs du monde entier. A l’image d’un intranet, certains sont destinés uniquement au personnel et utilisés comme outil de travail. Ils sont par exemple employés pour la gestion d’un projet.