Twitter microblogging, een extreme vorm van web 2.0?

De laatste hype op het internet is wellicht Twitter. Op deze­ weblog kan je continu bijhouden wat je aan het doen bent,­ zodat­ andere gebruikers uw activiteiten kunnen volgen. Het is een soort mix tussen een blog en een instant messaging (IM) systeem. Je blogt over je bezigheden en berichten kunnen via IM, SMS­ of e-mail verspreid worden.­ Daarom wordt nu­ meer en meer­ de term­ ‘microblogging’ gebruikt. Twitter is opgericht in oktober 2006 door het Californische (wat dacht je…) Obvious Corp.

Praktish nut van microblogging? Je bent­ bijvoorbeeld op een event, dan kan je ‘twitteren’ door tekstberichten, of zogenaamde ‘tweets’, uitsturen om te zien wie er nog aanwezig is. Deze tweets zijn korte berichtjes (van max. 140 karakters)­ die via­ SMS, IM, e-mail, Twitter website of via een speciale applicatie verstuurd kunnen worden. Tja,…

Maar het gaat (toch) nog iets verder. Twittervision bijvoorbeeld koppelt Twitter aan Google Maps, zodat je in real-time kunt zien wat mensen op willekeurige locaties in de wereld aan het doen zijn. En, interessant? Wel,… in feite doet blijkbaar praktisch niemand iets zinnigs. Critici zeggen dat Twitter de­ meest nefaste­ elementen van het web 2.0 samenbrengt: egocentrisme, exhibitionisme en maximale tijdverspilling…

Onze voorspelling­ voor Twitter?
- Bloggers (zeg maar ‘early web adopters’) verspreiden het fenomeen
- Traditionele media pikken­ de hype­ op en schrijven lange artikels
- Hippe marketeers overtuigen hun klanten om deel te nemen, en weldra beginnen Belgacom, Dexia en Renault te twitteren
- De grote groep gebruikers volgt niet (volgens het ‘crossing the chasm’ paradigma), maar iedereen blijft erover spreken
- Yahoo!, Newscorp­ en eBay doen een poging om Twitter te kopen, maar Google (YouTube) wordt de nieuwe eigenaar in 2008, en betaalt uiteindelijk $0,7 miljard
- Twitter wordt volgeladen met Google Ads en volledig geïntegreerd in YouTube en Google Maps
- Business as usual, en niemand spreekt er nog over…

twitter.jpg

Cartoon: Gapingvoid

Blog d’entreprise: votre business blog ou corporate blog?

Le­ blog d’entreprise­ (ou business blog, blog-pro ou weblog professionnel) est devenu un outil­ assez populaire, surtout­ depuis la­ parution­ du célèbre livre­ ‘Naked Conversations: how blogs are changing the way businesses talk with customers’. Même si beaucoup d’entreprises disposent déjà aujourd’hui d’un site web, le blog d’entreprise permet une communication moins officielle, plus directe­ et­ plus réactive avec les clients­ et autres ‘stakeholders’ (collaborateurs, fournisseurs, l’Etat, etc.).

Les déclinaisons du blog d’entreprise sont multiples. Généralement, on fait la distinction entre le­ corporate blog (le blog d’une entreprises) et le­ business blog (le blog d’affaires sur la vie des entreprises). Il faut aussi faire la différence entre les blogs internes et externes. Le blog externe, ouvert à tous, peut broder autour des thèmes de prédilection de l’entreprise. Des employés d’IBM ont ainsi consacré­ plusieurs blogs à thèmes. Le­ blog peut ainsi parler de la vie de l’entreprise, de ses nouveaux produits, et invitez les internautes à réagir.

Aujourd’hui les stratégies de marketing ne sont plus définies par de grands penseurs et autres gurus du marketing, mais par de simples blogueurs. Pour un contact très proche, les entreprises misent en effet sur le blog. On est loin de campagnes de marketing de masse, car le blog permet­ de dialoger en direct avec son client ou son consommateur.

Un blog par son aspect de ‘discussion’ facilite les échanges entre ses intervenants. L’interaction passe dans les deux sens en tablant sur une meilleure centralisation de l’information. Ce que ne savent pas faire les sites web classiques ou l’e-mail. Les personnes aiment raconter et partager leur expérience. Elles adorent entendre les histoires des autres qui partagent leurs découvertes, leurs joies comme leurs déceptions. Et l’expérience commerciale n’y échappe pas. Si vos clients ne parlent pas encore de votre entreprise sur le web. Rassurez-vous cela viendra. De plus, le pouvoir de recommandation de la blogosphère est incontournable pour toute entreprise au même titre que les autres canaux de communication traditionnels.

Outre les blogs personnels de quelques entrepreneurs pionniers, tels que­ le Français Loic Lemeur­ ou l’Américain­ Jonathan Schwartz, patron de Sun Microsystems, les blogs officiels­ des entreprises et des ces employés s’imposent peu à peu comme un outil de marketing, de communication et même de­ gestion,­ y compris dans les PME.

Les collaborateurs d’IBM­ ont développés plusieurs blogs qui offrent des conseils et des témoignages autour du monde informatique. Il y a aussi les blogs qui visent à capter les envies et idées des utilisateurs. C’est le but de plusieurs blogs lancés par Nokia et qui traitent des technologies nouvelles. Et puis il y a les blogs non officiels, comme­ celui de Apple,­ le TUAW (The Unoffical Appele Weblog).

Tous les blogs d’entreprise ne sont pas accessibles aux surfeurs du monde entier. A l’image d’un intranet, certains sont destinés uniquement au personnel et utilisés comme outil de travail. Ils sont par exemple employés pour la gestion d’un projet.