Entreprendre en Belgique avec 1 euro de capital

Il devient de plus en plus difficile pour les (jeunes) entrepreneurs de fonder leur propre entreprise. L’apport de capital obligatoire est de plus en plus souvent considéré comme un seuil trop élevé pour oser le saut vers l’entreprenariat. En temps de crise économique, il est nécessaire d’encourager les initiatives qui encouragent l’entreprenariat.

Quand on compare cela aux systèmes existants dans d’autres pays européens, comme la France, l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Royaume Uni, on constate que des sociétés à responsabilité limitée peuvent y être constituées avec un capital minimum négligeable, voire même, dans certains cas, sans capital réel. La conséquence est que de plus en plus d’entreprises belges se tournent vers ces autres pays pour constituer une société sans investir de capital, après quoi ils exercent leur activité en Belgique par le biais d’une succursale belge.

La note approuvée par le Conseil des ministres prévoit l’option de faire choisir le montant du capital minimal exigé pour entamer son activité par l’entrepreneur débutant. Il est donc possible, sous certaines conditions, de fixer ce capital à 1 euro. Un montant maximal est également imposé (le capital minimal d’une SPRL simple). Une société créée avec un capital supérieur à 18 550 euros ne peut bénéfi cier du statut de SPRL-S (entre autres règles dérogatoires liées à des pertes d’argent).

En lire plus.