Chèque-repas électronique avant la fin de l’année

Après plus de 30 ans de bons et loyaux services, l’année 2010 sonnera enfin le glas des chèques-repas imprimés sur papier. Selon notre ministre pour l’Entreprise et la Simplification la dématérialisation du chèque-repas devrait voir le jour sera fin 2010. Chaque année, dans notre pays, 1,3 million de travailleurs bénéficient de 250 millions de chèques-repas. Ce qui génère une logistique coûteuse et un impact négatif sur l’environnement. Ce marché pesait 1,355 milliards d’euros en 2007 alors qu’il ne s’élevait qu’à 166 millions d’euros en 1985.

Le système des e-chèques est non seulement plus écologique, il présente des avantages tant pour l’utilisateur – finis les chèques perdus ou périmés – que pour l’entreprise, pour qui la gestion et la distribution se trouveront simplifiées.

L’employeur pourra proposer les chèques-repas électroniques à ses travailleur si cela est prévu dans la convention collective de travail (CCT). Le montant en sera placé, à sa demande, sur un compte géré par l’émetteur des chèques-repas agréé par les pouvoirs publics (actuellement Accor ou Sodexo). Le travailleur titulaire du compte pourra ensuite puiser gratuitement dans ce compte par tous les moyens de paiement possibles : carte d’identité électronique, carte bancaire, carte de crédit, voire paiement via SMS ou carte spécifique émise par Sodexo, Accor ou de nouveaux opérateurs. Une semaine avant l’échéance de la validité du titre, un message de rappel sera automatiquement envoyé au travailleur.