Plus de limites pour le buzz marketing

Une opération marketing pour le lancement du nouveau téléphone mobile Red Bull a tourné au drame. La firme a demandé à un base-jumper de 37 ans, Ueli Gegenschatz, de sauter d’une tour haute de 88 mètres. Son parachute s’est ouvert normalement, mais pendant la descente, le base-jumper a touché le rebord de la partie inférieur du bâtiment. Il a perdu le contrôle de son vol et s’est écrasé au sol. La chute fut fatale pour le base-jumper, décédé quelques jours plus tard à l’hôpital.

Werber Hermann Strittmatter, fondateur de l’agence de pub GGK à Zurich, résume la colère et l’incompréhension qui prévaut en Suisse alémanique: «Cet accident est la conséquence directe de l’event marketing, où les limites n’existent plus.» Mercredi dernier, le base-jumper Ueli Gegenschatz, âgé de 37 ans, devait sauter de la tour Sunrise à Oerlikon, haute de 88 mètres.

Malgré cela, Red Bull – qui soutient plus de 500 sportifs de l’extrême dans le monde – vient d’affirmer qu’elle continuerait à promouvoir le base-jump.