Quel type d’accès internet pour votre entreprise?

L’AWT fait le point sur les différentes technologies d’accès fixes et mobiles à internet (ISP), ainsi que sur leurs avantages ou inconvénients respectifs pour les entreprises. Les utilisations peuvent être classées en 2 grandes catégories: à partir d’un lieu d’accès fixe, comme le siège de l’entreprise ou à partir d’un lieu d’accès mobile, ce qui est fréquent dans certains métiers (délégué commercial, technicien, ouvrier sur chantier, etc.).

Nous avons repris ici un petit lexique de la terminologie utilisée dans le secteur (le jargon pour ‘nerds’):

XDSL (X Digital Subscriber Line): Terme générique pour indiquer les différentes variantes de la technologie “Digital Subscriber Line” (ADSL, SDSL, VDSL)

ADSL
(Asymetric Digital Subscriber Line): Technologie qui permet une connexion digitale one to one, sur paire de fils de cuivre, à haut débit (jusqu’à 8 Mbits en réception et 640 Kbits en émission). Cette technologie permet d’utiliser le poste téléphonique et, en même temps, d’être connecté à Internet. La distance maximale entre l’abonné et le central local ne doit pas dépasser 5 km

VoIP / Voix sur IP (Voice over Internet Protocol): Solution permettant d’utiliser Internet comme moyen de transmission des appels téléphoniques. Pratiquement, la voix est transformée en signaux numériques et envoyée par paquet. L’avantage de cette solution réside notamment dans la diminution des coûts d’appel

VPN (Virtual Private Netwok): Ensemble de ressources de communication et de sécurisation organisées et mises, par un opérateur de réseau, à disposition d’un client pour qui il apparaît comme son réseau privé

VDSL (Very (High bit rate) Digital Subscriber Line): Technologie DSL asymétrique qui permet une connexion digitale one to one, sur une ligne téléphonique, à haut débit (jusqu’à 50 Mbps). La distance maximale entre l’abonné et le central local est inversement proportionnelle au débit

SDSL / SHDSL (Symmetric (High bit rate) Digital Subscriber Line): Technologie DSL symétrique permettant d’obtenir des hauts débits de maximum 2,3 Mbps dans les deux sens de communication. La distance maximale entre l’abonné et le central local ne doit pas dépasser 8 km

GSM
(Global Systems for Mobile): Norme européenne de téléphonie mobile pour la transmission de la voix et des messages courts

EDGE (Enhanced Data for GSM Evolution):Technologie intermédiaire entre le GSM et l’UMTS. Elle permettra d’offrir un accès rapide à l’Internet via un téléphone mobile sans obliger les opérateurs téléphoniques à moderniser leurs réseaux

Norme 3 G / 3G: Troisième génération de téléphonie mobile (après le GSM (2G) et le GPRS (2,5G)), mieux connue sous le nom de UMTS (Universal Mobile Telecommunications System). L’UMTS devrait permettre un accès à très haut débit vers l’Internet et rendre possible des applications mobiles plus complexes (jeux, multimédia). Un premier service est opérationnel au Japon sous le nom de Foma

HSDPA / 3.5 G
(High Speed Downlink Packet Access): Evolution de la technologie 3G (UMTS). Cette technologie concerne le lien descendant, du réseau vers le terminal, à haut débit en mode paquets. Cette évolution permet d’atteindre un débit théorique de 7,2 Mbits/s

HSUPA / 3.5 G (High Speed Uplink Packet Access): Evolution de la technologie 3G (UMTS). Cette technologie concerne le lien montant, du terminal vers le réseau, à haut débit en mode paquets. Cette évolution permet d’atteindre un débit théorique de 1,4 Mbits/s

GPRS
voip (Global Packet Radio Services): Le protocole GPRS est un support de transmission de données par paquets utilisant la technologie GSM. Le débit de transmission peut atteindre 115 kbps

En savoir plus? Lire plus d’info ou soumettre une demande d’information en accès internet.