Bobex recherche des Telesales Executives

Notre groupe connait une forte croissance et nous recherchons des collaborateurs pour notre site web belge (bobex.be). Nous recherchons deux opérateurs telesales pour renforcer l’équipe commerciale interne.

Fonction: Vous êtes en contact téléphonique avec nos clients. Vous offrez un service clientèle efficace et proposez des solutions à nos clients. Vous suivez les activités sur notre site web et effectuez des contrôles de qualité. Vous apportez un soutien aux autres équipes commerciales et marketing.

Profil: Vous êtes bilingue (FR + NL) et avez une expérience dans une fonction de telesales (outbound). Vous disposez d’excellentes compétences interpersonnelles et une personnalité pro-active afin d’assister nos clients. Vous avez une bonne compréhension d’internet.

Intéressé? Contactez-nous: jobs (at) bobex (point) com

Start-up: Comment démarrer son entreprise à Bruxelles?

Vous rêvez de créer votre propre entreprise ? Vous avez un projet concret, mais vous vous posez des questions sur les démarches administratives à suivre ? Vous voudriez connaître les différents moyens de financements et subsides qui sont à votre disposition ? Vous cherchez un organisme d’accompagnement à Bruxelles ?

Vous aurez une réponse à toutes ces questions lors d’une séance d’information courte. Les thèmes traités sont entre autres :

* présentation des initiatives et structures d’accompagnement bruxelloises,
* élaborer un business plan,
* trouver un financement,
* faire appel aux subsides,
* choisir la forme juridique la plus appropriée,
* les formalités de lancement,
* trouver un local.

Info et inscription sur le site de l’ABE.

ING soutient les entrepreneurs débutants en collaboration avec leurs partenaires stratégiques Belgacom, Electrabel et Systemat, ils ont lancés le site www.startyourbusiness.be.

BECI organise également des séances pour starters via leur guichet starters. Vous pouvez avoir plus d’info via le site www.beci.be. Sachez également qu’un système de pro-deo comptable existe à Bruxelles. Via ce système, vous pouvez avoir une consultation gratuite avec un comptable lié à la création de votre société. Plus d’info sont disponible sur le site www.brusselsentrepreneurship.be.

La majorité des entreprises belges se dit peu affectée par la crise

Pour 52% des entreprises interrogées dans une enquête effectuée par Bobex auprès de 1.545 de ses membres, la crise a eu peu d’impact sur leur situation. Et 5% considèrent même que la crise à un impact positif sur leurs activités. Mais la prudence reste tout de même de mise, car 42% des personnes interrogées qualifie l’impact de la crise de négatif, voir très négatif sur leur business.

Quel est l’impact de la crise sur votre entreprise?
52% Peu ou pas d’impact
37% Impact négatif
5% Impact très négatif
4% Impact positif
1% Impact très positif

Wallonie 2.0 ou comment redevenir une puissance économique

C’est dans le cadre prestigieux du Cercle de Wallonie à Namur que Jean-Yves Huwart a organisé une conférence de presse pour le lancement de son nouvel ouvrage intitulé: “Wallonie 2.0: Nous étions une puissance économique. Nous pouvons le redevenir”. Cet ouvrage de réflexion mais également d’action est préfacé par Eric Domb, Président de l’Union Wallonne des Entreprises et par Rudy Demotte, Ministre-Président du Gouvernement wallon et du Gouvernement de la Communauté française.

Jean-Yves Huwart cite l’essayiste canadien Don Tapscott, auteur du bestseller de 2007 Wikinomics: “Il n’y a jamais eu de meilleure époque pour entreprendre”. C’est précisément l’objectif de ce nouvel ouvrage qui vise à faire comprendre que le contexte actuel, notamment grâce aux nouvelles opportunités offertes par l’évolution des usages d’internet, est particulièrement propice pour entreprendre de nouveaux projets.

L’auteur rappelle enfin que le coût de lancement d’une entreprise est devenu très bas: “Avec 50 euros, il est ainsi possible de devenir un e-commerçant sur le Net et créer son propre emploi. Avec les réseaux, il est possible de créer, d’innover plus vite. Si les Wallons comprennent cela maintenant, il peuvent avoir une longueur d’avance sur les autres dans le contexte de l’économie telle qu’elle évolue aujourd’hui”.

Modification des règles de TVA intracommunautaire

A partir du 1er janvier 2010, les règles de liquidation de la TVA sur les prestations de services entre pays de la communauté européenne seront sensiblement modifiées.
En effet, là où aujourd’hui s’applique la règle de liquidation dans la pays où les prestations ont été effectuées, à partir de cette date, la liquidation se fera impérativement par le preneur.
Cela aura pour conséquence pour les entreprises belges qui exportent leurs prestations de services dans d’autres pays européens, de voir déclarée (mensuellement) cette liquidation par le client et indiquée son identification auprès de la TVA du pays concerné.

En ce qui concerne la France, toutes les modalités ne sont pas encore connues. Notamment en matière d’identification à la TVA des non assujettis tels que ASBL (Association Loi 1901), collectivités locales, etc… Celles-ci devront néanmoins être au moins identifiées à la TVA française au plus tard pour le 14 février afin de permettre aux fournisseurs de remplir leurs déclarations.

Si vous recherchez des conseils en matière de fiscalité ou de TVA, cliquez ici.

Entreprendre en Belgique avec 1 euro de capital

Il devient de plus en plus difficile pour les (jeunes) entrepreneurs de fonder leur propre entreprise. L’apport de capital obligatoire est de plus en plus souvent considéré comme un seuil trop élevé pour oser le saut vers l’entreprenariat. En temps de crise économique, il est nécessaire d’encourager les initiatives qui encouragent l’entreprenariat.

Quand on compare cela aux systèmes existants dans d’autres pays européens, comme la France, l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Royaume Uni, on constate que des sociétés à responsabilité limitée peuvent y être constituées avec un capital minimum négligeable, voire même, dans certains cas, sans capital réel. La conséquence est que de plus en plus d’entreprises belges se tournent vers ces autres pays pour constituer une société sans investir de capital, après quoi ils exercent leur activité en Belgique par le biais d’une succursale belge.

La note approuvée par le Conseil des ministres prévoit l’option de faire choisir le montant du capital minimal exigé pour entamer son activité par l’entrepreneur débutant. Il est donc possible, sous certaines conditions, de fixer ce capital à 1 euro. Un montant maximal est également imposé (le capital minimal d’une SPRL simple). Une société créée avec un capital supérieur à 18 550 euros ne peut bénéfi cier du statut de SPRL-S (entre autres règles dérogatoires liées à des pertes d’argent).

En lire plus.

Devenez vous aussi un web entrepreneur – Comment réussir sa startup internet?

Tout web entrepreneur est confronté à de nombreuses questions au fur et à mesure de l’avancement de son projet: Comment évaluer le potentiel de son idée? Comment l’affiner pour augmenter ses chances de succès? Quelles sont les étapes-clés dans un projet de start-up? Comment monter un business plan crédible? Où trouver des capitaux? Quelles structures peuvent les aider? Si vous entreprenez ou envisagez d’entreprendre sur le web, Technofutur TIC vous propose ce 29 octobre 2009 à 13h45 une rencontre pour répondre à ces questions.

Cette conférence sera animée par une équipe d’orateurs et témoins de haute qualité :

- Philippe Moitroux, Business Angel et CEO de TAATU.com
- Patrick Crasson, Strategic business development director / Sun Microsystems
- Pierre Guisset, Administrateur-délégué d’INNOVITY
- Jean Derely, consultant en Web Strategy et fondateur du BetaGroup
- Jérôme Fauquembergue, E-project Officer, Technopole Lille Métropole – Digiport
- Raouti Chehihi, Resp. International Development, Technopole Lille Métropole – Digiport
- Cédric Braem, CEO d‘InternetVista et représentant de la Feweb, section francophone
- Marc-olivier Adam, COO & founder de Yaxo
- Tom Gauthier, fondateur de V-cult.com
- Thibaut Leonard, Web entrepreneur, fondateur de Fichesdelecture.com

En savoir plus.
S’inscire.

Les PME positives sur l’emploi en 2009-2010

On n’engage pas, mais on ne subit pas non plus de pertes d’emplois dans les PME belges pour le deuxième trimestre de 2009. Ceci ressort de l’indice Emploi de SD Worx. L’indice était de 107,8 fin juin 2009. C’est exactement le même niveau que fin mars 2009 et mars 2008. Cela signifie que depuis janvier 2005, sur 100 travailleurs à temps plein, 7,8 nouveaux emplois ont été créés dans les PME.

Il existe cependant des différences au niveau régional. On constate durant le deuxième trimestre une augmentation de 0,3% pour la Flandre et une baisse de 0,6% pour la Wallonie et de 0,2% pour Bruxelles. Ce sont surtout les plus petites PME (moins de 20 travailleurs) qui ont engagé. SD Worx a aussi constaté une augmentation du nombre d’emplois dans le secteur quaternaire (soins, secteur social, enseignement, culture, autorités locales).

Vous désirez aussi recruter du personnel? Suivez ce lien.

Van Quickenborne s’attaque aux retards de paiement

La crise économique et financière touche nos entreprises. Des sociétés saines risquent d’être en difficulté à cause du non-paiement ou du paiement tardif de factures par d’autres firmes ou par les pouvoirs publics. Selon les chiffres les plus récents du bureau d’analyse Graydon, 37% des factures entre entreprises sont payées en retard, tandis que 11% des factures ne sont pas payées ou le sont 90 jours après l’échéance. On constate que depuis le début de la crise, le comportement des sociétés en la matière s’est considérablement dégradé. L’incertitude économique et les conditions de paiement moins favorables affectent essentiellement les petites et moyennes entreprises.

Voici les 8 mesures élaborées par Vincent Van Quickenborne et les fédérations d’entrepreneurs.

Armez-vous contre les mauvais payeurs! Veuillez à ce que toutes vos factures soient payées. Chaque retard de paiement implique une détérioration de vos ressources financières. Faites-vous assister par un spécialiste en gestion débiteurs, afin de vous concentrer sur votre core business. Soumettez votre demande gratuitement aux conseillers. Vous comparez leurs propositions et vous choisissez ce qu’il vous convient.

‘La plateforme Bobex est une sorte d’eBay pour les pros’

‘Depuis le début de la crise, en septembre 2008, nous enregistrons une croissance continue – un peu surprenante – de notre courant d’affaires. Nous nous somme évidemment interrogés sur les raisons de cette affluence, avec des réponses assez logiques. D’une part, les acheteurs qui soumettent leurs cahiers des charges sur notre site passent plus de temps à repérer les offres les plus intéressantes, et ils sont suivis en cela par de nouveaux clients qui veulent aussi comparer les prix. D’autre part, les opérateurs traditionnels qui refusaient de passer par notre plateforme en raison d’affluence des contacts “traditionnels”, doivent maintenant compléter leurs carnets de commandes en étudiant les demandes des entreprises déjà présentées sur notre site. Nous évoluons dons dans un environnement marqué par la crises, mais dans un sens positif.’ – Patrick Van Campenhout en discussion avec Jean-Louis Van Marcke. Lisez la suite.